Archives du mot-clé mobile

Interview : Vision 1.0 VS Vision 2.0

Questions aux « Vision 2.0 Junior »

Vincent et Alexis en plein échange de savoirs

– Bonjour Hector et Alexis, vous êtes les plus jeunes et les dernières recrues de l’incubateur, rapellez-nous votre âge ?

Alexis : 13 ans.

Hector : 14 ans.

– Qu’est-ce qui vous attire dans le projet ?

Hector : J’aime bien la 3D et j’aime aussi obtenir des résultats au bout de mes créations.

Alexis : Moi c’est plutôt le jeu et la création. J’aimerai bien créer un jeu plus tard.

– Et ce soir vous êtes sur quel projet ?

Alexis : On teste, on découvre. Moi j’essaie Unity 3D.

Hector : Moi je suis en train de « moder ». En gros je créer un plugin pour un jeu.

– Ah oui, pour quel jeu ? Et quel est ton objectif avec ce plugin ?

Hector : Minecraft ! Mon but c’est surtout d’apprendre à faire un plugin. Pour l’instant je ne sais pas encore trop quel type de plugin mais j’avance.

Questions à Vincent de « Vision 2.0 »

– Nouveau membre de Vision au sein de la seconde équipe, qu’est-ce qui t’a poussé à rejoindre le projet ?

Vincent : J’imaginais pas que ça existait. C’est une amie qui m’a aiguillé dessus. Le fait que j’arrive tout juste à Parthenay, ça tombait vraiment bien. Surtout que je venais de commencer à créer des « trucs » numériques. J’essayais de voir ce que je pouvais faire.

– Du coup au sein de Vision qu’est-ce que tu fais ?

Vincent : Je profite de chaque réunion pour rencontrer les autres membres et échanger sur nos différentes envies et compétences. Du coup je me forme de manière plus agréable et efficace que si je ne regardais que des tutoriels en ligne. Mais regarder des tutoriels c’est la base.

– Pourquoi la base ?

Vincent : Ça me permet de progresser à mon rythme chez moi et d’être libre de ce que je veux apprendre. Et du coup ce que j’apprends je peux le partager avec les autres de Vision. Et eux peuvent m’apporter en retour. C’est de l’échange de savoirs entre humain ! Ouais ouais…

– Et toi tu travailles plutôt sur quel logiciel ?

Vincent : D’abord et exclusivement les Open Source. J’ai commencé sur Blender il y a six mois. je le conseille pour la modélisation 3D car c’est un super outils gratuit et communautaire. Et depuis Vision j’ai appris à utiliser d’autres logiciels ; ce qui élargit les possibilités de création.

– Et en-dehors de Vision tu es aussi artiste professionnel dans la musique en live. Y-a-t-il un lien entre ces deux mondes ?

Vincent :Justement c’est ce lien que je travaille actuellement afin d’intégrer des éléments numériques dans un concert et en-dehors. Ainsi je veux étendre l’expérience du public par d’autres biais que juste le disque. Je compte sortir mon premier jeu à l’occasion du FLIP (Festival Ludique International de Parthenay) aux alentours de juillet.

Questions à Willy de « Vision 1.0 »

Willy Boulhol chef de projet Vision et Hector un petit nouveau– Alors Quark ça donne quoi ?

Willy : On est en train de peaufiner le build final. On a encore du travail mais on avance bien et on est surtout très content de ce qu’on va produire. On a changé beaucoup de choses. On a fait évoluer énormément le jeu. Ce qui explique un peu nos retards. D’ici un à deux mois on aura une belle surprise.

– Peux-tu en dire plus sur les retards ?

Willy : On arrivait en tant que débutant. On était novice dans les différents domaines de développement du jeu. On a eu des imprévus car on a eut un problème d’organisation, de répartition de la charge de travail, de gestion d’équipe… Bref on débutait !

– Est-ce que tu peux nous en dire plus sur le fonctionnement actuel de l’équipe ?

Willy : Et bien on communique beaucoup plus sur nos différentes tâches. par exemple entre le code et le graphisme, il faut faciliter l’intégration et le travail des autres. Même toute la réflexion de travail sur l’ensemble du jeu a été revue tous ensemble pour optimiser le temps de travail et les tâches de chacun. Rien qu’avec ça on gagne énormément de temps. De toute façon la communication interne c’est essentiel dans un groupe de travail.

– Merci à tous pour vos réponses –
Etienne Delorme

Parthenay – Les artisans du numérique en route pour les étoiles !

Les quarkiens en orbite
Les quarkiens en orbite

J-5 avant la mise à feu !

Dans quelques jours Parthenay comptera parmi ses habitants, ses premiers artisans du numérique !

Leur première application va bientôt sortir de l’atmosphère de l’incubateur associatif pour rejoindre la grande voie lactée de l’Apple Store le 15 décembre 2013 !

Quelques jours après sa sortie, le 18 décembre, vous aurez la possibilité de rencontrer les développeurs en direct, de poser toutes vos questions, et même de tester leur application avec eux sur tablette.

Retrouvez l’équipe Vision 1.0 et leur application Quark au 4 rue Béranger à Parthenay, le 18 décembre, de 13h à 17h, dans la programmation du collectif du « Début de la Faim » (ayant pour objectif de faire connaitre les réalisations des artisans locaux au grand public).

Le financement participatif permettra-t-il à Quark de devenir multi-joueurs ?

D’un commun accord avec l’équipe Vision 1.0, Scandéria envisage déjà la suite de l’application Quark.

Il ne fait aucun doute que le nombre fait la force. Par conséquent si Quark devenait multi-joueur dans une future mise à jour après sa sortie internationale le 15 décembre 2013, une vraie communauté de joueurs pourrait se forger grâce à un plaisir de jeu accru.

Sauf que… sauf que… l’équipe de développeurs ne dispose pas encore d’un local professionnel équipé afin de répondre à la fois aux besoins de maintenance de l’application, et surtout de serveurs lui permettant de répondre à cette demande d’évolution « multi-joueurs ».

Scandéria a donc décidé de lancer un projet de financement participatif sur la plate-forme KickStarter pour soulever des dons pour aider l’équipe des développeurs dans la mise en place de cette évolution significative de l’application Quark.

Les applications éducatives

L’évolution des moeurs et des technologies

  • 2/3 des foyers équipés de smartphones, 1/3 de tablettes.
  • Usage précoce des nouvelles technologies :
    Parmi les foyers équipés, 78% des enfants de moins de 12 ans utilisent la tablette, 69% l’ordinateur, 67% la TV connectée, 51% le smartphone.
  • Plus d’un tiers des possesseurs de Smartphone ou tablette déclarent avoir déjà acheté au moins une application spécialement pour un enfant.

– 84%, une application pour jouer,
-46%, une application éducative,
-36%, une application racontant une histoire.

  • Le jeu sérieux (Serious Game) est reconnu comme un levier d’apprentissage par les professionnels de l’éducation et formation, les chercheurs et les parents.

 

Le marché

  • Le marché des applications mobiles aura plus que triplé en 2015.
  • 25 milliards de dollars en 2015, contre 6,8 milliards en 2010.
  • L’Europe est amenée à devenir le premier marché avec un revenu global estimé à 8,4 milliards de dollars.